Home > American, Chicago, Expat life, French > Cultural readjustment for an American returning from France

Cultural readjustment for an American returning from France

I wrote this piece in French for the French in Chicago newsletter, a shorter reflection of my feelings readjusting to life in the US after 5 years in France.

The piece can be read here and below.

It is obviously limited in scope by nature since it’s a concise opinion, and I tend to lean towards the optimist side by the end of it. The truth is that although I’m doing fairly well in Chicago now, it took a while to truly readjust to a new life here. France has had and will continue to have an indelible effect on my life. For the better.

Entre deux pays : Réajustement culturel aux Etats-Unis pour un américain
July 12th, 2013

Des amis partagent des bouteilles du vin, des baguettes et des plats, pendant qu’un mec joue de la guitare à côté. L’amitié autour d’un verre avec une belle vue un soir d’été près du Pont des Arts. Les sons des quais de la Seine rajoutent à l’atmosphère déjà électrique de Paris. On peut constater une énergie similaire au long des berges et sur les péniches du Rhône à Lyon. Pour ces deux villes, leurs rivières restent des endroits au cœur de chaque ville.

Chicago est une ville magnifique, diverse et offre des activités culturelles enrichissantes. Et pourtant, cet air magique manque à Chicago pour moi. Il n’est pas facile de trouver une explication pour ce sentiment. Peut-être parce que j’ai toujours un peu d’amertume ayant dû quitter la France après un problème de carte de séjour. Peut-être parce que j’ai beaucoup d’amis qui restent en France, et j’ai laissé un réseau construit pendant les années les plus formatrices de ma vie.

Je suis arrivé à Chicago en septembre 2012 après avoir passé les cinq années précédentes en France entre Lyon, Grenoble et Paris. Une partie essentielle de mon expérience était une relation sérieuse avec une Française qui était ma meilleure amie pendant près de 5 ans. Alors le choque de quitter une existence en France était rude. Mais je suis plus enrichi personnellement et professionnellement grâce à mes expériences en France.

Après quelques mois de transition à Chicago, je commence à me sentir bien dans mon travail et ma vie quotidienne. J’ai des racines familiales ici (en plus de Washington D.C.), et mon université (Notre Dame) est dotée d’un grand réseau de diplômés dans la ville.

J’ai aussi contacté plusieurs groupes francophones de Chicago dès mon arrivée, pour reconstruire un réseau et trouver des personnes qui comprendraient ma situation plus que l’américain moyen du Midwest. Ma participation avec des structures telles que French in Chicago, le Consulat de France, UbiFrance, GPF, FACC, UFEC, Campus France et l’Alliance Française m’aide à garder mon lien culturel et linguistique avec la France.

Je joue également dans un groupe de jazz parisien (le groupe KEOPS) et nous jouerons pour la Fête du 14 juillet à Chicago.

Même si la France et mes amis me manquent, c’est aussi un plaisir de redécouvrir mon pays natal avec une perspective plus internationale. Je suis content de faire partie de French in Chicago !

Michael Barrett

  1. August 8th, 2013 at 05:05 | #1

    Bonjour Americanexpatinfrance,

    Du retour à Chicago moi aussi, je vois ce que vous voulez dire-et moi , je n’y ai passé que neuf mois, mais elle me manque la France. Et ben. Il faut regarder Le Petit Journal (la classe, non?), les films, et trouver des français, hein?

  1. No trackbacks yet.

%d bloggers like this: